100 % de couverture avec Swissphone

Au SDIS 41, tous les pompiers sont équipés d’un bip individuel Swissphone, lequel les informe des missions à réaliser. Le parc devrait probablement évoluer vers un modèle encore plus sensible… 

 Les quelques utilisateurs qui rencontraient   des problèmes de couverture avec leur  précédent modèle, ne se plaignent plus : ce qui signifie que le s.PAGE fonctionne très bien. »
Gaël Yvon, responsable SIC du SDIS 41

La topographie du département du Loir & Cher se montre plutôt  variée. Au nord, le terrain est un peu dénivelé. Au centre, on a  essentiellement de la plaine et au sud, un massif forestier. De quoi poser quelques soucis en matière de couverture radio ! Le parc de matériel radio, atteint près de 450 postes Antares et 2000 pagers. Les tests récents d’un bip plus sensible s’étant révélés concluants, ce modèle pourrait bien devenir celui qui les équipera au fur et à mesure des renouvellements…   


CTA de Blois

Basé à Blois, le Centre de Traitement des Alertes est  devenu depuis 1993, le centre de réception unique des appels 18 & 112. Il se trouve bien évidemment interconnecté avec ses partenaires régaliens : la police, la gendarmerie et le SAMU. On rappellera brièvement que le CTA a pour mission, de réceptionner les demandes de secours ; d’engager les moyens disponibles et les plus proches, adaptés à la situation ; d’alerter les personnels des CIS ; d’assurer le suivi des opérations courantes ; d’informer la hiérarchie et les autorités. Il traite quotidiennement une moyenne de 55 interventions.

 

Le SIC du SDIS 41

Le service des Systèmes d’Information et de Commu-nicaiton (SIC) du département se trouve placé sous la responsabilité de Gaël Yvon. Ce dernier se charge de l’acquisition des matériels et logiciels informatiques ; de l’acquisition et de la mise en œuvre des matériels de téléphonie et des transmissions ; du maintien et de l’évolution des installations techniques et des infrastructures (téléphonie, informatique & transmissions) ; de la mise à jour de l’inventaire des matériels. Le département est passé sous ANTARES  depuis quatre ans. Nous avons demandé à M. Yvon de nous présenter son système de transmission de l’alarme aux personnels et de nous indiquer comment il en voyait l’avenir… 

« En terme de rapport qualité prix, le 
s.PAGE est peut-être même meilleur que le
DE715, bien qu’il coûte un peu plus cher. »
Gaël Yvon, responsable SIC du SDIS 41

 

Parc homogène de bips

Le département de Loir et Cher dispose d’un parc de pagers homogène depuis 2009. Auparavant, M. Yvon disposait « de bips de marques et de types différents, dont la gestion mobilisait beaucoup trop de temps et représentait un coût élevé ». Animé par un objectif d’efficacité, il avait donc décidé d’unifier le parc. Désormais, il comprend uniquement des bips Swissphone et majoritairement des RIAS : environ 1950 DE715. S’y ajoutent une dizaine de s.PAGE. En plus, le SIC dispose d’une quarantaine de TIAS RES.O. Ces trois modèles sont complémentaires. Le DE715 pour les zones bien couvertes. Le s.PAGE pour les réceptions POCSAG difficiles et le RES.O pour les zones non couvertes en POCSAG.

 

Le SWISSPHONE DE715

Le choix du RIAS Swissphone DE715 a été entériné il y a maintenant six ou sept ans. Les pompiers du Loir & Cher souhaitaient s’équiper d’un récepteur de poche simple (dépourvu de fonctions gadgets) robuste, facile à manipuler, offrant une grande autonomie (une pile dure des semaines). Ce modèle a été d’emblée apprécié pour sa maniabilité, son ergonomie, sa facilité à être programmé, ou encore son bon rapport qualitéprix. Au fil du temps, sa fiabilité s’est montrée exemplaire. A tel point que, malgré les traitements rudes qu’ils subissent, seulement une ving-taine d’exemplaires est renvoyée en SAV chaque année. 

 

Renouvellement du parc 

Lorsque les bips sont trop endommagés, ils sont voués à être changés. De même, s’ils sont victimes d’une panne après trois années de fonctionnement, ils sont systématiquement remplacés. En cas d’appareil sous garantie, il bénéficiera d’un échange standard. Afin de disposer d’unparc de bips fiables et en bon état, M. Yvon nous a confié qu’il souhaitait conserver la cadence actuelle de renouvellement de l’ordre de 150 unités, chaque année. Sous réserve bien sûr des contraintes budgétaires.

s.PAGE encore plus sensible

sensible
Nouveau venu au SDIS 41, le s.PAGE représente une  sérieuse possibilité d’évolution du parc de bips. Acquis pour des raisons de tests, « les premiers s.PAGE ont  généré de la convoitise entre les personnels, par leur design et les nouvelles fonctions proposées ». Ce pager a été unanimement apprécié pour l’amélioration de la couverture qu’il procure. Non seulement sa sensibilité  (2,5 µV/m pour 1200 bit/s) est encore meilleure que celle du DE715. En plus, l’autonomie est sans  pareil : une pile dure deux ou trois mois ! En outre, le s.PAGE est étanche et extrêmement robuste : il a passé avec succès le test d’une chute de deux mètres. Ce modèle se situe en entrée de gamme de la série s.QUAD. Son coût est à peine plus élevé que celui du DE715.  Gaël Yvon conclut: « Je préfère désormais le s.PAGE comme bip de renouvellement. Si le budget le permet, je proposera de prendre 150 s.PAGE l’an prochain comme pagers de remplacement au lieu de 150 DE715… »

 

Le choix en cas de manque de couverture

Certaines personnes (les cas sont rares) rencontrent des problèmes de couverture POCSAG. Comme le souligne Gaël Yvon, « s’il n’y a pas couverture POCSAG, j’opte pour le RES.O et grâce à sa voie GSM on parvient à le déclencher ». Et d’ajouter, « c’était le cas d’un agriculteur, chef de centre, qui travaille dans des champs où il n’y a pas de couverture POCSAG. Avec son bip RES.O il est désormais alerté et informé de la nature des interventions de son per-sonnel ». Si la couverture se montre parfois insuffisante, il propose un s.PAGE. Encore plus performant, ce dernier offre une solution satisfaisante, liée à sa meilleure sensibilité. Et de citer les cas où le DE715 ne sonnait que deux fois sur dix alarmes. Il a suffit de le remplacer par un s.PAGE, afin que cela déclenche ensuite tout le temps…    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frankreich
A propos de Swissphone Wireless AG

A propos de Swissphone

Swissphone est un fournisseur de solutions innovantes, qui conçoit, développe et fabrique les systèmes d'alertes et de messageries les plus sûres et les plus fiables. Notre cœur de métier est la transmission sécurisée des informations au personnel responsable, qu'il s'agisse d'alertes ou de notifications. Nos solutions couvrent l'ensemble de la chaîne d'alerte, depuis le déclenchement, la gestion et la distribution, jusqu'à la transmission en escalade et la notification des alarmes.

Notre mission est d'aider à protéger les vies et les biens. Nous visons un service optimal pour le client et un leadership en matière d'innovation, en fournissant des solutions de la plus haute qualité avec une fiabilité totale. Nous ciblons les organismes de sécurité publique, les services d'urgence et de soins de santé, la gestion des installations industrielles et les services informatiques. Notre champ d’action s’élargit aussi aux industries manufacturières, pétrolières et gazières. 

Swissphone a été fondée en 1969 par Helmut et Erika Kochler. Son siège social ainsi que le site de production sont situés à Samstagern en Suisse, près de Zurich. A ce jour, L'entreprise compte 200 employés et est très présente sur le marché à travers des filiales en Allemagne, en Autriche, en France et aux Etats-Unis. Faire croître son réseau de partenaires internationaux est l’une des priorités de l’entreprise.

Swissphone Wireless AG
Fälmisstrasse 21
CH-8833 Samstagern